Nouvel an

Portes: 22h – PAF: 5,00€

Dans un souci de conformisme absolu, la traditionnelle soirée de Nouvel an du Cercle se déroulera cette année dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Vos réclamations éventuelles à ce sujet sont à adresser au Procureur du Roi.

Au programme de ces célébrations “annuicides” : une horde de bandits débonnaires (The Hermetix, DJ Mikili, Geister, Florent, …) qui se relayeront aux platines pour faire danser les plus désinvoltes d’entre vous et faire taper du pied les plus timorés, le bar du Cercle et son habituelle sélection de bières spéciales à prix démocratiques (agrémentée de quelques cocktails maison) satisfera les soifs les plus inextinguibles, et aux petites heures du matin une soupe à l’oignon remettra tout aussi bien les pendules à l’heure de 2018 que nos idées en place.

Venez à plein, dans vos plus beaux habits du dimanche ou en slip, amenez votre tata Jacqueline, et rejoignez-nous afin d’enterrer de manière définitive (et festive) une année que l’on n’hésitera pas trop à qualifier de vaguement merdique.

Le Père Noël est une ordure

Film de Jean-Marie Poiré / France / 1982 / 87′
Lundi 25 décembre 2017
Portes et rogatons: 19h30 – Projection: 20h30
PAF: 1,00€


Pour fêter Noël, clôturer l’année et notre programmation Ordures, que faire de mieux que de partager un repas tous ensemble avec nos restes/déchets de Noël ? Et que regarder d’autre que Le Père Noël est une ordure ? Pour nous en tout cas, le rendez-vous est pris. Apportez, vous aussi, les reliefs de vos trop plantureux repas de fête! Et si vous avez tout mangé à midi, c’est pas grave, venez tout de même…
Bonne fin d’année !

Cycle Pognon

Janvier – Février 2018

Chez l’épicier, pas d’argent, pas d’épices,
Chez la belle Suzon, pas d’argent, pas de cuisses…
” chantait un illustre anarchiste.
Oseille, blé, radis et ronds de carotte: sous les espèces les plus variées, l’argent met du foin aux râteliers, parfume le pot-au-feu du poète et fait frémir la marmite du curé comme celle de la femme galante. Bifteck et galette règnent sans partage, dessus comme dessous les tables, obsèdent le pauvre et le riche, comblent les estomacs, magnifient les corps, corrompent les âmes et remplissent les dictionnaires… Les barrières tombent ou se hérissent suivant le cours du kopeck, les langues les plus coriaces se nouent ou se délient à coups de biftons et de pépètes, tandis que sous des montagnes de briques se dressent les tours de verre, s’aplanissent les reliefs et se creusent les piscines.
Mais cessons là les énumérations gratuites car, pour cette programmation moins que jamais, nous ne pouvons espérer être exhaustifs. L’argent déroule la pellicule aussi sûrement que les tapis rouges et les colliers de perles, et les films ne manquent pas sur ce sujet généreux entre tous. En cinéma, radio, conférences et palabres, à crédit et en stéréo, le Cercle (qui, comme tout un chacun, en manque toujours un peu…) fait sa fête au fric.


La ruée
7 janvier 2018

I love $
14 janvier 2018

Le sucre
21 janvier 2018

L'argent de la vieille
28 janvier 2018

Le trésor de la Sierra Madre
4 février 2018

David Golder
11 février 2018

Ghetto Millionnaires
18 février 2018

Le prestige de la mort
25 février 2018

Soirée “Déchets nucléaires, déchets éternels”

Documentaires
Dimanche 17 novembre 2017
Cinéclub – Cycle « Ordures » #07
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 3,00€

Quand on s’y confronte, le problème du stockage des déchets nucléaires conduit immanquablement au vertige. Vertige face au cadre temporel à envisager — certains déchets sont décrits comme «éternels » —, vertige face à la dangerosité de ces rebuts tapis dans l’ombre de nos modes de vie énergivores, vertige face au manque d’information de la population… Pour aborder ce sujet sera projeté le glaçant et passionnant Into Eternity de Michael Madsen (Danemark, 2010, 75’), ainsi qu’Absences de Maxime Fuhrer et Jade Gomes (France, 2017, 4’). Ces deux derniers font notamment partie d’un collectif de cinéma militant, les Scotcheuses, et ont tourné Absences à Bure, dans l’Est de la France, où des gens luttent contre un projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Les deux réalisateurs seront là pour discuter de ce combat et de leur film (avec le soutien de l’ASBL Fin du nucléaire).

Le Jala’a de Sumegne

Dimanche 17 décembre 2017 / Écoute à 18h00 / Soupe à 20h00
PAF: 1,00€

Rencontre avec l’artiste plasticien Francis Sumegne, basé à Yaoundé au Cameroun. Sculpteur émérite produit de l’école traditionnelle et des masques Bamiléké, il se positionne dans le monde de l’art contemporain avec un regard fondamentalement nègre et revigorant. C’est avec une simplicité virtuose qu’il décortique pour nous des thèmes magistraux tels que le rapport entre art et spiritualité, l’école libre de la tradition et sa définition de l’art. Tout simplement, d’histoire en histoire, d’œuvre en œuvre il partage avec nous une vision du monde avec l’ancrage de celui qui observe son environnement au quotidien et l’humour de celui qui s’amuse à voir l’Homme gesticuler.

Un Condé

Film de Yves Boisset / France / 1970 / 95′
Dimanche 10 décembre 2017
Cinéclub – Cycle « Ordures » #06
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€


Froide et sombre est la nuit et froids et sombres sont les hommes, dans ce film d’Yves Boisset. Truands et flics que, d’après les lois de notre société, tout devrait opposer, ici se ressemblent et se singent. D’un côté, le flic pour une question de vengeance, mène une croisade personnelle contre des truands qu’il accuse d’avoir tué son ami, lui-même policier. De l’autre, des bandits poussés à l’extrême dans un même esprit de représailles. De cette noirceur des hommes et de leurs actes, seule une humanité putride et sombre subsistera.

Soirée “Courts métrages surprises”

Dimanche 3 décembre 2017
Cinéclub – Cycle « Ordures » #05
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€


Depuis longtemps, nous avions envie de montrer ce petit chef-d’œuvre qu’est Blight de John Smith (Royaume-Uni / 1996 / 14’). Ce court métrage traite de la construction d’une route dans l’Est de Londres et de la résistance des habitants pour y sauvegarder leur lieu de vie. Avec un travail de montage époustouflant, John Smith utilise des fragments de témoignages et des images « pauvres » (murs qui s’écroulent, tas de gravats…) pour composer une véritable symphonie audiovisuelle. Autour de ce film seront projetés une série de courts métrages surprises.

Zéro déchet

Dimanche 3 décembre / de 14h00 à 18h00

ANNELORECORNELIS@HOTMAIL.COM

LA PAF SERA À DÉTERMINER EN FONCTION DES MATÉRIAUX.

Cuisine, salle de bain, chambre d’enfant : les emballages, les flacons, les bidules en plastique s’amoncèlent et nous étouffent !
Essayons ensemble l’une ou l’autre recette, échangeons les bons plans et astuces pour se désencombrer et respirer. Prêts à se lancer dans ce défi avec nous ?