L’argent de la vieille

Film de Luigi Comencini / Italie / 1972 / 113’
avec Alberto Sordi, Silvana Mangano, Bette Davis et Joseph Cotten
Dimanche 28 janvier 2018
Cinéclub – Cycle « Pognon » #04
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

L’argent permet beaucoup de choses, mais plus que tout, il permet d’avoir le dessus: la vieille l’a très bien compris. Cette riche américaine, de passage à Rome, passe ses soirées à jouer aux cartes avec un couple de pauvres d’un bidonville voisin. Ainsi, autour de la table ne se joue pas qu’un jeu d’argent, mais une réelle confrontation entre riches et pauvres. Où certains espèrent rafler la fortune d’une vie et d’autres, la simple vanité de pouvoir écraser un plus faible. Qui, de tous ces protagonistes, sera le plus misérable?

KinoKids

CINÉ-BRAISE
DIM 28 JANVIER / 15H / PAF: Parents 3€ – Enfants 3-2-1€ selon le nombre (goûter inclus)
En collaboration avec la vidéothèque nomade de 68 septante.

KinoKids est un ciné-club pour enfants curieux de 5 à 105 ans. On y découvre des films peu ordinaires, bigarrés, enchantés ! De Belgique et d’ailleurs ! Des images et des sons à partager en famille, dans une ambiance conviviale. Dans le cadre de la thématique pognon, vous pourrez voir :
– Pierrot de Raphaël Lerays (France / 2003 / 8′)
– Grexit de Jeanne Delafosse (France / 2015 / 10′)
– Tógtha de Alan Holly (Irlande / 2004 / 7′)
– Grouillons-Nous de Margot Reumont (Belgique / 2015 / 5′ )

Chronique d’une ex-banquière

CONFÉRENCE – GROS SOUS
Vendredi 26 janvier

OUVERTURE À 19H30/ SPECTACLE À 20H00 /

PAF : 4€

Chronique d’une ex-banquière
Conférence gesticulée de et par Aline Fares

En partenariat avec Financité et le Val’heureux

Cette conférence gesticulée propose – à travers la narration du parcours atypique de l’auteure et interprète – un point de vue sur nos leviers d’action face à la finance, aux banques et à leurs crises, ainsi que des explications sur les banques et leur fonctionnement, les marchés financiers et leur logique, les réponses réglementaires et leurs limites.

Le sucre

Film de Jacques Rouffio / France / 1978 / 104′
avec Jean Carmet, Gérard Depardieu et Michel Piccoli
Dimanche 21 janvier
Cinéclub – Cycle « Pognon » #03
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Bien que relatant l’éclatement de la bulle spéculative sur le sucre de 1974, nul besoin de pupilles d’économiste pour capter ce film. Satire bouffonne sur les aléas de la bourse, Le sucre suit la rencontre entre un ancien fonctionnaire des finances suicidaire, car ruiné par des boursicotages (Jean Carmet) et sa canaille de courtier (Gérard Depardieu) qui se révèle aussi détestable qu’adorable.

Quartet Teun Verbruggen (batterie) / Jozef Dumoulin (piano) / Nate Wooley (trompette) / Ingebrit Haker-Flaten (contrebasse)

Samedi 20 janvier
Ouverture 20H / Concerts 20H30
PAF: Prix Libre (Suggéré 6€)

Quartet Teun Verbruggen (batterie) / Jozef Dumoulin (piano) / Nate Wooley (trompette) / Ingebrit Haker-Flaten (contrebasse)

Teun Verbruggen réunit autour de lui trois musiciens exceptionnels, pour former un quartet acoustique de free jazz de haut vol!

Ouverture: deux courts sets proposés par L’Oeil Kollectif

-Trio Tom Malmendier/Farida Amadou/Xavière Fertin

-Quintet Marius Morsomme/Louis Freres/Henri Charlier/Clément Dechambre/Vol-au-Vent

L’Oeil Kollectif réunit sept improvisateurs liégeois qui aiment la vie et le bonheur qui va avec. Comme ce soir ils sont super contents d’avoir à Liège des musiciens aussi chouettes que les 4 sus-nommés, ils ont envie de se faire plaisir, et ils espèrent vous faire plaisir!

La Beune

de Hervé Brindel / Belgique / 2016 / 54′
En présence du réalisateur

Jeudi 18 janvier
OUVERTURE À 20H / PROJECTION À 20H30
PAF: 3€

« Journal de l’hiver 2003 à la Beune, un hameau de trois habitations où ma mère vit désormais seule. Les voisins, René et Jackie ont quitté leur ferme pour la maison de retraite. Ma mère regarde encore souvent par la fenêtre: un « automatisme », comme elle dit, un court moment d’espoir avant que l’absence ne s’impose. À la maison de retraite, René regarde inlassablement le ciel, chaque jour changeant. Au rythme de la pendule, les souvenirs remontent doucement: l’enfance, la nature, les livres, le temps, les voisins, les animaux. Derrière les mots et les silences se dessine une histoire du temps qui passe et qui nous voit vieillir, nous et nos proches, tandis que les éléments naturels qui nous entourent content les cycles de la vie. »

I love $

Film de Johan van der Keuken / Pays-Bas / 1986 / 140′
Dimanche 14 janvier 2018
Cinéclub – Cycle « Pognon » #02
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

New York, Genève, Hong Kong, Amsterdam sont des plaques tournantes de l’économie mondiale. L’argent y circule et tandis que la pauvreté est omniprésente dans les rues de New York, la richesse est bien protégée derrière les façades propres de Genève. Personne n’échappe au mythe du Roi-Dollar: les plus démunis luttent pour survivre, racontent leurs rêves inatteignables, côtoyant les hommes d’affaires qui, dans leurs bureaux, exposent leurs philosophies financières. Johan van der Keuken, maître incontesté dans l’art de la poésie documentaire, donne ici la part belle à la parole et dresse une sorte de carte mentale de nos rapports à l’argent.

Les Braqueurs

de Pascale Pascariello / Episodes 1, 2 et 3 (50 min) / Production Arte radio et Slate.
Dimanche 14 janvier 2018 / Écoute à 18h30 / Soupe à prix libre
PAF: 1,00€

François Troukens grandit en Belgique, auprès d’un père ingénieur agronome et d’une mère professeure, dont il déteste le mode de vie « écolo-hippie » . À 23 ans, il bascule et organise sa première attaque de fourgon en se faisant enfermer dans la chambre forte d’une banque. Son récit cinématographique, digne du plus précis des polars, aura tôt fait de nous embarquer dans une quête effrénée d’argent. De la fomentation à l’action, ça parle grosses liasses, adrénaline, calibres et reconversion. Ça passe aussi par la case prison et ça rapporte gros, en années et en euros.

La ruée

Film de Frank Capra / USA / 1932 / 75′
Dimanche 7 janvier 2018
Cinéclub – Cycle « Pognon » #01
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Tourné deux ans après la crise de 1929 et au moment même où Roosevelt introduit le New Deal, La Ruée raconte l’histoire d’un patron de banque qui préfère investir et faire confiance à ses petits clients que de garder l’argent au fond des coffres et de jouer le jeu de la spéculation. Mais un hold-up va peut-être tout chambouler… L’histoire est sans doute un peu naïve et pleine de bons sentiments, mais grâce à une mise en scène ingénieuse, on se laisse happer et émouvoir par ces personnages. Et puis surtout, la séquence finale de ruée dans la sacrosainte banque vaut son pesant d’or.