I Comme Iran

de Sanaz Azari / Belgique / 2014 / 50′
Dimanche 17 février 2019
Cinéclub – Cycle « Littératoscope » #07
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 3,00€

En présence de la réalisatrice

Dans le huis clos d’une salle de classe, la réalisatrice apprend à lire sa langue maternelle à partir d’un manuel datant de la révolution islamique. Au fil des leçons, son professeur lui transmet les rudiments du persan, comme une porte d’entrée vers l’histoire et la culture iranienne. Le didactisme des leçons glisse sur le regard d’un homme qui dévoile son amour pour un pays perdu. Le cadre rivé sur le tableau noir et les illustrations du livre s’évade progressivement dans une poésie en collage.

Raining in the Mountain

de King Hu / Chine / 1979 / 120′ 
Dimanche 10 février 2019
Cinéclub – Cycle « Littératoscope » #06
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Raining in the Mountain est un mélange entre un film de kung fu, une intrigue policière et une comédie d’action, le tout sur fond de sagesse bouddhique. Le labyrinthique monastère dans lequel se déroule l’action est le prétexte parfait pour des courses-poursuites et des jeux de cache-cache. Jubilatoire !

Charulata

de Satyajit Ray / Inde / 1964 / 117′
Dimanche 3 février 2019
Cinéclub – Cycle « Littératoscope » #05
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Le scénario de ce film s’articule autour de l’écriture et du rapport que chaque personnage entretient avec celle-ci. Au cœur d’un trio amoureux, on assiste à un affrontement entre écriture poétique et écriture politique. La mise en scène faite de doux mouvements de caméra et de zooms plus secs ponctue habilement les émotions des protagonistes. Ours d’argent à Berlin en 1965.

Ciné-enfant (Contes et courts-métrages dès 4 ans)

Dimanche 3 Février
Portes: 15h – Projection: 15h30
PAF: 3€ (Dégressif)

En Association avec 68 Septante et Lorie Strens

Un spectacle ludique de Lorie Strens et la Vidéothèque Nomade, bâti en briques de contes, en tuiles de comptines et en fenêtres de court-métrages. Un atelier « dessine ta maison imaginaire » et un petit goûter vous attendent après le spectacle.

Sérénade à trois

de Ernst Lubitsch / USA / 1933 / 90′
Dimanche 27 janvier 2019
Cinéclub – Cycle « Littératoscope » #04
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Une machine à écrire, quelques pinceaux, des toiles et des crayons, deux amis et leur muse, un « gentlemen’s agreement » platonique et fragile, le tout sous les combles de Paris. Dans cette audacieuse histoire de triangle amoureux, Lubitsch se joue des interdits, fait de la nonchalance une vertu et met en scène une bohème joyeusement amorale.
 

Farenheit 451

de François Truffaut  / UK / 1966 / 112′
Dimanche 20 janvier 2019
Cinéclub – Cycle « Littératoscope » #03
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Adapté du roman éponyme de Ray Bradbury, seule œuvre de science-fiction et unique film tourné en anglais de Truffaut, Farenheit 451 nous décrit une société futuriste dans laquelle les livres sont implacablement traqués et détruits. Nous suivons le parcours de Montag, incinérateur de bouquins professionnel et citoyen exemplaire qui, progressivement, va basculer du côté de la résistance.

Toute la mémoire du monde + Le libraire de Belfast

Dimanche 13 janvier 2019
Cinéclub – Cycle « Littératoscope » #02
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 3,00€

Toute la mémoire du monde
de Alain Resnais / France / 1956 / 22’

« Parce que leur mémoire est courte les hommes accumulent d’innombrables pense-bêtes… » Voilà comment s’ouvre ce portrait analytique de la Bibliothèque Nationale de France. 
 

Le Libraire de Belfast
de Alessandra Celesia / UK-France / 2011 / 54’

Un libraire sans librairie, un punk dyslexique amateur d’opéra, une chanteuse adepte de X Factor, un matelas trop grand pour le lit d’antan, une énième alerte à la bombe… Le libraire de Belfast a construit son arche sur les échafaudages de sa petite maison en briques où des centaines de volumes invendus racontent le naufrage d’une ville. Un univers bien contemporain filmé sans nostalgie avec l’intensité des passions qui meuvent ses personnages et de la confiance qui les lie.

Fred Marty / Antonin Doppagne

SAM 12 JANVIER / OUVERTURE À
20H30 / CONCERTS À 21H / PAF : 5 €

De sa contrebasse, Fred Marty fait une multitude d’instruments dont les sons s’opposent ou se marient, ondulent ensemble ou entrent en conflit. Les cordes et le bois se font cuivres et vents pour nous transporter dans un monde d’abstractions, tout en finesse et en générosité. Et nous accueillerons aussi, ce soir, Antonin Doppagne au synthétiseur analogique.