ordinaire + RIEN VIRGULE

Un CONCERT infernal précédé d’une PERFORMANCE printanière

Jeudi 21 mars 2019
Ouverture des portes à 20h30 – Début des hostilités à 21h00
PAF: 6 €

ordinaire (BE)

ordinaire est le duo formé par Eric Therer, poète-performer / avocat de profession et Stephan Ink, musicien / artiste sonore. En collectant des faits, des sons dans notre environnement le plus immédiat, ordinaire met en scène des narrations qui tiennent de l’infra-quotidien:

extraits de rapports d’expertise judiciaire (‘Notices’) ou de procès d’assises (‘Assises’), relevés de prestations des techniciennes de surface sur les aires d’autoroute ou des aides-soignantes dans les maisons de repos (‘Tales of Ordinary Wallonia’), relevés d’avaries de péniches et de transports fluviaux (‘Tales of fluvial highways’), extraits de manuels administratifs (‘Tales of literacy’) …

ordinaire utilise volontiers les lieux et les moments d’exécution comme creuset des histoires qui s’y raccrochent. Pour marquer l’équinoxe, nous entendrons ce soir : «Printemps : tentative d’interprétation».

On peut se faire une idée de leur travail toujours surprenant sur ce soundcloud.

RIEN VIRGULE (FR)

«Ne les loupez pas s’ils passent près de chez vous, ceci est un vrai conseil d’ami.» (F. Landier dans The Drone)

Il y a, dans l’Ouest de la France, un croissant fertile qui va de la Bretagne à l’Aveyron, en passant par un épicentre bordelais. Y poussent, s’y transplantent et s’y nourrissent tout un tas de projets, en une constellation souterraine très bigarrée, mais partageant une même vigueur, une même dextérité et une même franchise. Quel que soit leur propos, ces gens-là ont une façon à eux de poser leur matériel, de déballer leur musique et de vous envoyer dans les cordes sans chichis.

Le Cercle a déjà accueilli avec bonheur quelques-uns de ces groupes: France Sauvage, le Cercle des Mallissimalistes, Portron Portron Lopez, Congo, l’Ocelle Mare, Austin Townsend, Api Uiz… Rien Virgule débarque aujourd’hui avec une musique du genre indescriptible, mais jouissivement électronique, dans «une atmosphère grondante menant sans ménagement aux plus ténébreux souterrains de la damnation.» (S. Falafel dans Hartzine)

Batterie pernicieuse, voix sépulcrale, synthétiseurs tentaculaires : Rien Virgule est un monstre oscillant et ruisselant sorti des profondeurs de la Dordogne dans un tremblement de terre. Un entrelacs de feu et d’angoisses. En somme, une ambiance de fin du monde et le dernier truc à voir avant que tout ne s’écroule.

Leur premier disque est écoutable sur bandcamp. Il a été lu, approuvé et édité par la crème des labels au nom rigolo (Animal Biscuit, La République Des Granges, Attila Tralala, Permafrost, Les Potagers Natures, Phase !, Do It Youssef, MicrOlab 2015).

Et ils ont aussi un site, sur lequel on trouve une très stimulante revue de presse.

Par-delà – Écrire l’histoire – Gaspard. Une écriture ouvrière au XIXe siècle

Mercredi 13 mars 2019 Portes: 20H – Rencontre: 20H30 PAF: 3€

Une discussion avec Carl Havelange (ULiège, historien) animée par Lucienne Strivay (ULiège, anthropologue de la nature)
Dans « Gaspard. Une écriture ouvrière au XIXe siècle » (Les Presses du Réel, 2018), Carl Havelange propose une réflexion sensible et passionnante sur la discipline et le document historiques, prenant pour point de départ les manuscrits de Gaspard Marnette, ouvrier wallon du XIXe siècle, auteur d’une chronique exceptionnelle du village de Vottem sur plus de quarante ans.

District 9

de Neill Blomkamp / Afrique du Sud / 2009 / 112′ Dimanche 3 mars 2019
Cinéclub – Cycle « Crevaisons » #01 Portes: 20h – Projection: 20h30 PAF: 1,00€

Suite à une avarie, un vaisseau spatial rempli d’extraterrestres s’est arrêté pile au-dessus de la ville de Johannesburg, il y a 20 ans… Depuis les extraterrestres sont « rangés » dans un ghetto appelé District 9. Leur présence pose problème, à tel point que les autorités envisagent à présent de les déplacer. Retour d’une politique d’apartheid, cette fois intergalactique et plutôt inhospitalière, envers ces aliens venus de si loin…

Concert Maija Antilla (FI) + GAML (BE)

Vendredi 1 mars 2019
Ouverture: 20h30 – Concert: 21H00
PAF: 5,00€

Le projet solo de Maija Antilla, est une performance de clarinette basse matinée d’électronique et de vidéos géométriques. Elle nous présentera une combinaison de pièces écrites et d’improvisations libres avec, entre autres, des morceaux de Roope Mäenpää et Igor C Silva.

GAML est un groupe de 6 apprentis sorciers, réuni par Maxime Lacôme autour d’une musique inspirée du gamelan indonésien. A partir d’une impressionnante collection de casseroles chinées, au Marché de la Place du Jeu de Balle, ils nous font découvrir leur potentiel mélodique et la proximité sonore que nos vielles batteries de cuisine entretiennent avec leur lointains cousins en bronze de tradition balinaise.

Cycle Crevaisons

Mars – Avril 2019

CREVAISONS – On peut crever de ne pas choisir mais on choisit rarement l’endroit où l’on crève : quand ça pète, ça pète… La mécanique lâche, le mouvement s’arrête, la vitesse décélère pour une pause à durée indéterminée, la routine sort de ses gonds, la vie, que l’on pensait pourtant bien huilée, change de trajectoire. Nous voilà coincés entre deux montagnes, perdus dans le désert, en rade loin de notre système solaire ou contraints au camping de fortune au bord d’une autoroute… On s’énerve un peu ou beaucoup puis on attend. Temps suspendu, doutes, interrogations : notre précieuse destination était-elle si désirable? Après quoi au juste courait-on? Depuis combien de temps déjà sommes-nous en panne? Repartir… Peut-être mais vers quoi? Une crevaison cela dissout même les meilleures résolutions, puis on chope vite la crève en cette saison alors viens t’échouer au cercle, oublie les décisions, laisse doucement s’échapper la pression, tu verras, une panne, cela se répare mais après avoir révélé la fragilité de toute situation.


District 9
3 mars 2019

Passe Montagne
10 mars 2019

Divine Carcasse
17 mars 2019

Priscilla, folle du désert
24 mars 2019

L'ingorgo aka "Le grand embouteillage"
31 mars 2019

Le Bel Antonio
7 avril 2019

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés
14 avril 2019

Blow Out
21 avril 2019

Poor pretty Eddie
28 avril 2019

VENDREDI 15 CONCERTS: ICARE + A LIMB


20h30 : Ouverture des portes
21h00 : ICARE
23h00: A LIMB
PAF: Prix Libre

ICARE, chant électrofrancobrut, icare rencontre interspaciale, dans la fournaise
six extraterrestres se brûlent au mots, à l’électro et au soleil. 3 artistes outsiders, 2 cosmosingers, 1 électrosmonaute, ensemble, ils ont écrit des chansons. Elles parlent de leurs rêves, leurs désirs et de leurs limites, la vie quoi.

Avec :
Charles PRIGNOT, chant, accodéon
Vincent DULLIER, chant, batterie, beatbox
Renaud BEAUVOIS, chant, impro vocal, clavier, electro
Régine GALLE, chant, basse accordéon, guitare
Didier NIETZSCHE, electro
Luc BOTHY, chant, claviers

Baudoin PRIGNOT, sonarisation
Astrid AKAY, Mathilde LOBET, mise en scène

A LIMB est l’avatar de nietzsche dans le monde virtuel Second Life. C’est une sorte de Frankenstein artistique, exhumant toutes sortes de cadavres musicaux. Il cousu d’un un corps ambiant avec des jambes funk, des pieds punk, des bras expérimentaux, des mains jazz, une tête de drone, un grand cœur ethnique et des poumons krautrock… baignez ce “corps” dans un bain d’effets dub, jusqu’au moment où un éclair electro fend les ténèbres et… Juste ciel! C’est vivant! Hmm parfois la science va trop loin, mais il est trop tard pour faire marche arrière…. A Limb aime aussi expérimenter sur sa peau virtuelle, il se transforme régulièrement en singe mutant, en peinture de Kandinsky ou en poème de William S. Burroughs… Dans la vraie vie, il a également joué dans les piscines, squats, châteaux, entrepôts de poudre à canon et, accessoirement, dans des salles de concert.