Marché crève et concert de mauvaise surprise

Dimanche 16 décembre 2018
Marché : 14h-19h
Concert : 17h / prix libre

Noël avec son lot de cadeaux inutiles approche. Cette année, achetez n’importe quoi ; faites confiance aux professionnels. Venez au Marché Crève découvrir 8 artistes hors normes. Pour mettre l’ambiance Lexi Disques jouera quelques-uns de ses 45 tours sur tourne-disque. Et à 17h, concert de Mauvaise Surprise. Venu tout droit de Saint-Étienne, ce duo nous propose de la musique nullipare désengagée des crassiers stéphanoi.

Cycle Littératoscope

Janvier – Février 2019

LITTÉRATOSCOPE – Filmer l’écrit : quand le cinéma lève l’encre.
Plutôt que de vous servir d’édifiantes adaptations de grands classiques, cette programmation s’intéresse aux manières dont l’écriture et la lecture sont saisies par la caméra. Activité solitaire, travail de l’imaginaire : on pourrait penser qu’il est difficile de donner à voir ce qui fait le propre du littéraire. Mais le cinéaste a une panoplie d’images à sa disposition qui montrent l’écrit dans toute sa matérialité. Le livre, manuscrit rare ou roman de gare, prête à la fascination, rassemble ou divise, appelle à sa conservation ou à sa destruction. La machine à écrire, le stylo à plume ou le simple crayon offrent des occasions d’enregistrer l’écriture dans le mouvement de son inscription. La figure de l’écrivain se prête également à toutes sortes de mises en scène, de l’artiste bohème à l’écrivain pris dans l’univers de sa propre fiction. Le Cercle vous propose une leçon d’alphakinétisation, introduction à la grammaire cinématique de l’écriture et de la lecture dans ce qu’elles ont de plus raffiné comme de plus banal.

Le Nom de la Rose
6 janvier 2019

Toute la mémoire du monde + Le libraire de Belfast
13 janvier 2019

Farenheit 451
20 janvier 2019

Sérénade à trois
27 janvier 2019

Charulata
3 février 2019

Raining in the Mountain
10 février 2019

I Comme Iran
17 février 2019

Sleuth
24 février 2019

Atelier presque zéro déchet et échange de bonnes idées, spécial Noël

Samedi 15 décembre / 14h à 17h / prix coûtant

Préparons diverses « recettes maison » à (pourquoi pas ?) glisser dans les chaussons de Noël : Déodorant au bicarbonate ? Biscuits à l’okara ? Tawashi ? Le tout emballé dans un joli furoshiki ? Cadeau immatériel ? C’est facile, c’est beau, c’est bon.
Bienvenue à toutes et tous ! Règles du jeu et inscriptions : locationcercle@gmail.com

Radio – Parlez-moi d’amour

Dimanche 09 décembre 2018
Portes: 17h30 – Écoute: 18h00
PAF: 1€

PARLEZ-MOI D’AMOUR
Une collaboration de Stéphane Dupont et Pascale Baidak / Belgique / 2005 /48’

Gainsbourg chantait : « Au 56, 7, 8, peu importe / De la rue X, si vous frappez à la porte / D’abord un coup, puis trois autres, on vous laisse entrer / Seul et parfois même accompagné. » On plonge ici dans l’univers du Berger, célèbre hôtel de rendez-vous bruxellois. Dans cet épisode de la Quatrième Dimension on se laisse conter l’histoire intime d’un lieu, des malaises et surtout des attachements qu’il suscitait encore il y a peu.

19H30 INTERLUDE PAIN SAUCISSE – 3€

10e chambre, instants d’audience

de Raymond Depardon / France / 2004 / 105’
Dimanche 02 décembre 2018
Cinéclub – Cycle « Peignoirs et robes de chambre » #05
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Face au juge, on se retrouve nu, rusant ou à court d’arguments pour éviter la condamnation. À la 10e chambre du tribunal correctionnel de Paris, Raymond Depardon a enregistré les vies minuscules d’accusés anonymes et scruté les mécanismes du pouvoir. Face au juge tout puissant, nul n’est en effet censé ignorer la loi.

Concert

Samedi 1 décembre 2018
Portes: 20H00 – Concert: 21h
PAF : 7€


L’OCELLE MARE

Multi-instrumentiste autodidacte, Thomas Bonvalet est un poisson dans son instrumentarium. Il sort aujourd’hui « Temps en terre », 5e disque de son projet solo L’Ocelle Mare. Piano, banjo, basse, métronome, diapasons, claves, amplis, subwoofer, cloches, fragments d’orgue à bouche, concertina, moteurs à ressorts… Véritable plongée dans la musique libre, tout y passe mais à la juste dose.

 

« ROTO RELIEF » par Ludovic Medery

A mi-chemin entre la musique concrète, le field recording et l’improvisation libre, Ludovic Medery nourrit un vieux magnétophone à bande de sources sonores de tout bois. Elles se frottent, se fondent et se «mangent » littéralement avant d’être englouties dans les abysses de sa boucle magnétique

Victor Victoria

de Blake Edwards / USA / 1982 / 132’
Dimanche 25 novembre 2018
Cinéclub – Cycle « Peignoirs et robes de chambre » #04
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Dans les années 1930, Toddy, un homosexuel quinquagénaire, ancien roi du « Gay Paris », prend sous son aile Victoria Grant, une chanteuse d’opéra qui connaît les dures lois de la vie de bohème. Il se donne le défi de la faire passer pour un héritier polonais qui excelle dans les numéros de travestis. Une femme qui se transforme en homme qui se transforme en femme… Victor Victoria étonne par son ambivalence entre un certain classicisme et une extrême modernité. À l’image de son titre, tout en dualité, ce film travaille l’incertitude pour mieux briser les stéréotypes et interroger nos rapports aux genres.

Par-delà – L’appel des entités fragiles

Samedi 24 novembre 2018
Portes: 20H – Rencontre: 20H30
PAF: 3€

Rencontre, histoires et discussion avec François Thoreau, Ariane d’Hoop et leurs camarades, autour du livre « L’appel des entités fragiles. Enquêter avec les modes d’existence de Bruno Latour ». On y croise, pêle-mêle, un lieu de soins psychiatriques en réaménagement, la conception d’un dispositif algorithmique de surveillance, le terrain d’une lutte opposant les mineurs britanniques aux forces de police, un viticulteur aux prises avec les conséquences de l’insaisissable dérèglement climatique, ou encore une artiste cherchant à rendre compte de la fabrique d’images comme pièces à conviction lors d’un procès pour génocide.

Duck Soup

de Leo McCarey / USA / 1933 / 68’
Dimanche 18 novembre 2018
Cinéclub – Cycle « Peignoirs et robes de chambre » #03
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Le sort de Freedonia, un petit pays croulant sous les dettes, est remis aux mains de Rufus T. Firefly, alors que le pays voisin envoie deux espions pour infiltrer son gouvernement. Les Marx Brothers sont ainsi réunis pour un enchaînement infernal et illogique de gags qui dessinent une satire politique. Mettant les codes sociaux sens dessus-dessous, cette comédie absurde met à l’honneur le travestissement et la feinte. Dans le désordre établi, on retiendra la scène du miroir où la robe de chambre devient l’accessoire parfait de la singerie.

Hospital précédé de C’est un hôtel, pas un hôpital !

de Catherine Le Goff / Belgique / 2018 / 11’
Dimanche 11 novembre 2018
Cinéclub – Cycle « Peignoirs et robes de chambre » #02
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 3,00€

Court-métrage d’animation sur une traversée médicale, onirique et burlesque. En présence de la réalisatrice.

Hospital
de Frederick Wiseman / USA / 1970 / 84’

Quatrième film d’une longue série sur des institutions américaines dans laquelle Wiseman ausculte littéralement sa société organe après organe. Sans commentaire, ni voyeurisme, il prend le pouls des lieux qu’il examine et traduit en image leurs rythmes cardiaques. Ici, c’est le Metropolitan Hospital de New-York qu’il explore. Patients, brancardiers, docteurs, assistants sociaux, tous sont abordés avec la même empathie, soigneusement approchés, au milieu de la frénésie quotidienne.