Cycle Ordures

Novembre, décembre 2017

Un mensonge est perpétué par la tribu Chagga de Tanzanie : les hommes déclarent ne jamais déféquer ! Cette illusion d’un monde sans déchets rappelle notre culture. Invention et produits de l’époque moderne, les déchets ont longtemps été enfouis et incinérés avant d’être prétendument «recyclés». Dans tous les cas, nous les excluons de notre champ visuel. Les «ordures», ce sont aussi les gros salopards, ceux qui feraient mieux de se cacher. Quoi de mieux que le cinéma, art du regard, pour enfin considérer et voir ces ordures (les déchets et les salauds) ? Car cette confrontation est inéluctable. Tandis que nos poubelles débordent, nous devenons nous-mêmes ordures. Nous en respirons, nous en mangeons, nous sommes désormais Homo detritus. Cette programmation propose de passer en revue notre destin d’ordures par le biais du cinéma et de rencontres. Déchets nucléaires, bidonvilles, ordures nettoyant nos villes (au karcher ?), ambiance trash dans les bas-fonds et brouillards toxiques sont autant d’objets et de décors de notre sélection de films. Pour clore l’année, nous vous invitions par ailleurs à venir partager joyeusement vos restes/déchets de Noël le soir du 25 devant une comédie assumant sa part ordurière.