La Magie du Burn Out par Lisette Lombé

Théâtre/conférence Vendredi 19 avril 2019 Ouverture: 20h00 / Rencontre: 20h30 PAF: 3€

Dans sa conférence slamée, Lisette Lombé aborde la question du burn out, ou syndrome d’épuisement professionnel, par le chemin poétique. Cette poésie qui, en se jouant des règles des dictionnaires et des grammaires, lui permet d’inventer un rapport neuf au monde, exalté et curieux. C’est une invitation à déconstruire les stéréotypes liés au burn out, à interroger les systèmes de domination, à réenchanter nos identités professionnelles et à devenir les artisans de notre guérison.

Fukushima et ses invisibles

Mardi 3 Juillet 2018 Portes : 17h30 / Assemblée : 18h00 / Repas : 20h00 / Projection : 21h — Catastrophe, Métropolisation, Résistances & raviolis — Du 2 au 4 juillet, nous recevons à Liège plusieurs des auteurs japonais du livre «Fukushima et ses invisibles» et le collectif éditorial des éditions des Mondes à faire. Nous vous invitons à écouter leurs témoignages contre la gestion de la catastrophe, à discuter ensemble de ce que veut dire vivre dans la catastrophe et aussi à échanger sur nos pratiques et stratégies de résistances singulières. « Le 11 mars 2011, un tsunami ravage la côte nord-est du Japon. Les jours suivants, trois réacteurs explosent dans la centrale de Fukushima Daïchi. À cette catastrophe s’en est ajoutée une autre : la gestion gouvernementale du désastre. Loin d’être un accident désormais sous contrôle, le drame se poursuit par mille conséquences plus ou moins visibles : pollution, déplacements de populations, bouleversements des intimités. » À travers le récit de six activistes japonais, le livre «Fukushima et ses invisibles» tente de penser autrement le désastre nucléaire. Un phénomène qui remet en cause la texture même de la matière doit, aussi, être abordé comme une catastrophe métaphysique. Nous nous retrouvons au Cercle du Laveu pour une assemblée, un repas et ensuite un film. Une des leçons de la contamination du territoire après Fukushima selon nos amis japonais est que les domaines de la vie et de la lutte ne peuvent plus être déliés. Nous discuterons des possibilités de frayer cette voie-là depuis des contextes très différents les uns des autres. Programme du 3 juillet au Cercle: 17h30: Accueil du public 18h00: Assemblée : Métropolisation et résistances 20h00: Repas (réservation avant le 30/06 ici : ) 21h00 / Projection du film : « Qui a volé le chaudron ? » « Qui a volé le chaudron ? » est un film qui se déroule dans différents lieux de Kamagasaki un quartier d’Osaka, dans l’ombre de ce que ses personnages appellent « Abeno », le complexe Abeno Harukas, le plus haut bâtiment du Japon et le summum du développement industriel d’Osaka. Aujourd’hui, des intérêts puissants menacent de déplacer les anciens habitants de Kamagasaki et de détruire les formes de vie qu’ils ont créées en dehors de la société civile japonaise. Le film cartographie cette gentrification en cours à travers les perspectives d’une distribution diversifiée de personnages représentatifs des habitants réels de Kamagasaki : il y a des travailleurs journaliers, des prostituées, des sans-abri, un pickpocket, un artiste de rue, un masseur aveugle, un orphelin, un activiste politique et un prêtre.

Vodun, espace social et espace sacré

Conférence Vodun, espace social et espace sacré Vendredi 20 avril 2018 Portes: 20h00 – Conférence 20h30 PAF: 3€ par Théodore ATROKPO (Bénin) Le Vodun, connu chez nous sous le nom de Vaudou, est avant tout lié à la notion de famille au sens large du terme, celle qui englobe les vivants et les morts et avec qui nous vivons en perpétuelle communion. Dans un espace pareil, la parole des ancêtres véhicule les enseignements et règles de conduite qui sont à la base des valeurs qui alimentent d’une manière permanente la vie sociale, politique, artistique et même économique de la communauté. A partir d’objets culturels et d’ingrédients médico-magiques, Théo Atrokpo décortique pour nous une autre vision du monde.

Conférence Hybride, fiction Cyborgienne

Conférence hybride, fiction cyborgienne avec prothèses cyberféministes Vendredi 6 avril Ouverture à 19H30 / Conférence à 20h00 PAF: Prix libre de Lauraine Furter / En partenariat avec Voix de Femmes La figure de cyborg émerge dans un contexte de guerre des étoiles. Elle est réinvestie avec une perspective féministe dans le Manifeste Cyborg de Donna Haraway, texte adopté par les cyberféministes dans les années 90. L’afrofuturisme amène une autre perspective à cette figure hybride, qui produit aujourd’hui encore des récits avec lesquels penser.

Bitcoin & Val’heureux, les monnaies en marge

CONFÉRENCE – MITRAILLE Vendredi 16 février OUVERTURE À 20H00 / RENCONTRE 20H30 PAF: 2€ En partenariat avec Financité et le Val’heureux Monnaie virtuelle d’une part, monnaie papier de l’autre, les faiblesses et failles du système économique dominant sont autant de prétextes pour refaçonner des mondes à partir de leurs transactions commerciales. Cette rencontre avec John Nève, qui termine une thèse sur le Bitcoin, et Éric Dewaele, membre fondateur de l’asbl Val’heureux, sera l’occasion d’éclaircir par la marge quelques mécanismes aussi obscurs qu’essentiels au questionnement de notre système économique.

Chronique d’une ex-banquière

CONFÉRENCE – GROS SOUS Vendredi 26 janvier OUVERTURE À 19H30/ SPECTACLE À 20H00 / PAF : 4€ Chronique d’une ex-banquière Conférence gesticulée de et par Aline Fares En partenariat avec Financité et le Val’heureux Cette conférence gesticulée propose – à travers la narration du parcours atypique de l’auteure et interprète – un point de vue sur nos leviers d’action face à la finance, aux banques et à leurs crises, ainsi que des explications sur les banques et leur fonctionnement, les marchés financiers et leur logique, les réponses réglementaires et leurs limites.