Les Braqueurs

de Pascale Pascariello / Episodes 1, 2 et 3 (50 min) / Production Arte radio et Slate.
Dimanche 14 janvier 2018 / Écoute à 18h30 / Soupe à prix libre
PAF: 1,00€

François Troukens grandit en Belgique, auprès d’un père ingénieur agronome et d’une mère professeure, dont il déteste le mode de vie « écolo-hippie » . À 23 ans, il bascule et organise sa première attaque de fourgon en se faisant enfermer dans la chambre forte d’une banque. Son récit cinématographique, digne du plus précis des polars, aura tôt fait de nous embarquer dans une quête effrénée d’argent. De la fomentation à l’action, ça parle grosses liasses, adrénaline, calibres et reconversion. Ça passe aussi par la case prison et ça rapporte gros, en années et en euros.

Le Jala’a de Sumegne

Dimanche 17 décembre 2017 / Écoute à 18h00 / Soupe à 20h00
PAF: 1,00€

Rencontre avec l’artiste plasticien Francis Sumegne, basé à Yaoundé au Cameroun. Sculpteur émérite produit de l’école traditionnelle et des masques Bamiléké, il se positionne dans le monde de l’art contemporain avec un regard fondamentalement nègre et revigorant. C’est avec une simplicité virtuose qu’il décortique pour nous des thèmes magistraux tels que le rapport entre art et spiritualité, l’école libre de la tradition et sa définition de l’art. Tout simplement, d’histoire en histoire, d’œuvre en œuvre il partage avec nous une vision du monde avec l’ancrage de celui qui observe son environnement au quotidien et l’humour de celui qui s’amuse à voir l’Homme gesticuler.

Les Vaincus

Écoute – Portraits radiophoniques de Nadine Janssens / 2017 / Belgique
Dimanche 5 novembre 2017
Portes: 18h
PAF: 1,00€

Cet automne/hiver, un nouveau rendez-vous d’écoute dominical, une fois par mois, à 18h pétantes.
Nadine Janssens viendra présenter en avant-première 2 portraits radiophoniques, extraits du projet “Les Vaincus”. Deux personnages qui ont en commun la quête de justice et de liberté et dont les parcours s’entremêlent aux événements de 1917. Des portraits qui nous donnent à entendre les récits de femmes et d’hommes pour qui les mots furent aussi vitaux que le combat et l’espoir.