Alice dans les villes

de Wim Wenders / Allemagne / 1974 / 110′
Dimanche 27 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #04
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Un jeune journaliste allemand est bloqué dans un aéroport aux États-Unis à cause d’une grève. Une femme, dans la même situation, lui confie sa fille de 9 ans. Elle doit les rejoindre à Amsterdam mais, le jour venu, elle ne se pointe pas au rendez-vous. Commence alors une longue errance à travers les paysages industriels de la Ruhr, à la recherche des grands-parents d’Alice au fil de laquelle se tisse un lien erratique entre l’impertinente fillette et l’homme mélancolique. Le propos s’énonce avec délicatesse, sans jamais forcer le trait. La simplicité et le rythme du scénario, la légèreté du ton et la beauté de l’image laissent à l’esprit du spectateur la liberté d’errer aussi…

Déambulation

Jeudi 24 septembre 2020
Déambulation / Lieu secret / 20h00

Consacrée à l’écrivain voyageur Nicolas Bouvier

Pour ce programme consacré à la route, on sort du Cercle et on rejoint
un « lieu secret » du quartier pour une soirée spéciale consacrée à
l’écrivain voyageur Nicolas Bouvier (lectures, écoutes…).

Réservation INDISPENSABLE (nombre de participants: 15 pers. max).
Infos à l’adresse: agaland@hotmail.com.

Boule de Suif

de Christian-Jaque / France / 1945 / 103′
Dimanche 20 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #03
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Durant la guerre franco-prussienne, un groupe de dix personnes fuit Rouen en diligence. À bord, des bourgeois, des nobles, des commerçants, des religieuses et une prostituée patriote au grand cœur surnommée Boule de Suif. Le film est une adaptation (avec Mademoiselle Fifi) de deux nouvelles de Maupassant. Christian-Jaque signe ici un film très patriotique, réalisé à la Libération de la France et qui est loin d’être détaché du contexte.

El Viaje

de Fernando Solanas / Argnetine / 1992 / 140′
Dimanche 13 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #02
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Martin, 17 ans, vit avec sa mère et son père adoptif au fin fond de la Patagonie. L’absence de perspectives le plonge dans le désespoir. Un beau jour, il enfourche sa bicyclette et part à la recherche de son père. Son voyage nous fait parcourir toute l’Amérique latine à travers la richesse de ses mythes et de son histoire, des Indiens du Brésil aux Aztèques du Mexique. Il nous confronte aussi aux situations actuelles, catastrophiques sur le plan social et écologique.

Macchie Solari

Inauguration de notre projecteur pellicule.

de Crispino Armando / Italie / 1975 /  79′
Jeudi 10 septembre 2020
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 5,00€

Une vague d’activité solaire provoque une flambée de violence et de suicides à Rome. Une jeune étudiante en fait son sujet de thèse…
Pépite du cinéma de genre dit « giallo » avec la musique de Ennio Morricone, en projection opto-mécanique, 35mm (à l’ancienne quoi).

La rivière rouge

de Howard Hawks / USA / 1948 /  125′
Dimanche 6 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #01
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Neuf mille têtes de bétail et deux mille kilomètres de piste : pour vendre son cheptel, c’est une transhumance jamais vue qu’entreprend Tom Dunson à travers un Sud ruiné par la guerre civile et parcouru d’Indiens hostiles. Le danger est partout dans ce vigoureux western, mais c’est avant tout entre le meneur et ses hommes que menace l’orage, dans les interstices électriques qui séparent la détermination de l’obstination, l’autorité de la tyrannie.

La fille du 14 juillet

Cinéma en plein air
AU PARC COMHAIRE (Laveu)
(Distanciation physique – Port du masque obligatoire).

d’Antonin Peretjatko / France / 2013 / 88′
Vendredi 28 août 2020
Projection: 21h00

Hector, gardien du Louvre, fait la connaissance de Truquette, une jolie brune à la frange Annakarinarienne. Godart en serait tombé amoureux donc pourquoi pas Hector. Elle vient de planter l’agence intérim qui refuse de l’inscrire parce qu’elle n’a pas d’adresse. Puisque c’est comme ça, elle partira en vacance à la mer ! Truquette et sa copine Charlotte proposent à Pator, récemment interrompu dans son exercice enfumé et illégale de la médecine, de les emmener. Pator est un ami d’Hector, joyeuse coïncidence ! Ils partiront donc à quatre, jusqu’à ce que Bertier, le frère de Charlotte, se tape l’incruste !

Amateurs de l’humour au troisième degré, rejoignez-nous ! Libre, débraillé, léger et référentiel, « La fille du 14 juillet » nous aidera à oublier la moros(covid)ité du moment !

Cycle la route

Septembre, octobre 2020

Programme complet (PDF): rectoverso

LA ROUTE — Des cartes anciennes jusqu’aux images satellites, la route
témoigne depuis longtemps du souhait de l’homme de sortir de chez
lui, pour le meilleur et pour le pire. Motif iconographique majeur du
cinéma, la route peut être assimilée à une histoire, avec un début, un
milieu et une fin : autant d’occasions de rencontres et de surprises
qui en intensifient l’usage. Avec ses successions de lignes blanches
et le paysage qui défile, l’expérience de la route s’apparente à une
bande film et ses perforations. Un rythme se crée et des images se
juxtaposent. Parmi celles-ci, des bagnoles qui foncent droit dans le
mur du « progrès », des migrants en quête de sol, des touristes masqués
qui s’entassent en ayant peur de tousser, des camions de marchan-
dises chargés d’inutile, mais aussi des bandits, des pisteurs et des fous
errants qui se barrent pour aller voir ailleurs « comment ça roule ».
Le tracé de route proposé par l’équipe du Cercle est à emprunter les
cheveux au vent, dans une caisse à savon pétaradante, sursautant au
son crasseux de Born to be Wild, avec dans le rétroviseur les dernières
tentatives de contrôler nos vies.

 

La rivière rouge
6 septembre 2020

El Viaje
13 septembre 2020

Boule de Suif
20 septembre 2020

Alice dans les villes
27 septembre 2020

Route One
4 octobre 2020

Electra Glide in Blue
11 octobre 2020

Touki Bouki
18 octobre 2020

Il Sorpasso
25 octobre 2020

Knock

ATTENTION: La réglementation relative au COVID-19 impose actuellement le port du masque au Cercle. Merci de vous y conformer.

Pour respecter les règles sanitaires en vogue il n’y aura que 30 places disponibles.
Les réservations sont donc conseillées par mail à cette adresse:
cerclelaveu@hotmail.com

Puisse cette séance vous être agréable malgré tout!

de Guy Lefranc / France / 1951 / 98′
Dimanche 19 juillet 2020
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Le docteur Knock a racheté la clientèle du docteur Parpalaid, dans un bourg dont les habitants ne font jamais appel au médecin. Il déploie des trésors de persuasion pour changer cette situation peu profitable, posant comme principe que tout bien portant est un malade qui s’ignore.
Comédie de la manipulation, cette célèbre pièce de Jules Romains, créée au théâtre en 1923 par Louis Jouvet, avait déjà été adaptée au cinéma à deux reprises avant de trouver ici sa forme classique… avec toute la verve du même Jouvet.

Bad Boy Bubby de Rolf De Heer / Australie / 1993 / 114′

Pour respecter les règles sanitaires en vogue il n’y aura que 30 places disponibles 
Les réservations sont donc conseillées par mail à cette adresse:
cerclelaveu@hotmail.com

de Rolf De Heer / Australie / 1993 / 114′
Jeudi 16 avril 2020
Séance WTF #05
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Bubby, la trentaine, vit avec sa maman dans un minuscule appartement dont il n’est jamais sorti. Sa mère, qui tantôt le chérit, tantôt le martyrise, tantôt lui fait l’amour est son seul contact avec l’extérieur. Un jour, Bubby la tue et sort explorer le monde. Nicholas Hope, dont c’est le premier film, interprète un inadapté social qui nous fait découvrir notre monde impitoyable. De Heer a mis 10 ans pour accoucher de ce film dérangeant, décalé, détraqué, underground… WTF