Il Sorpasso

de Dino Risi / Italie / 1962 / 105′
Dimanche 25 octobre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #08
Changement d’horaire pour cause de confinement !
Portes: 18h30 – Projection: 19h00

PAF: 1,00€

Parfait exemple de comédie à l’italienne. Nous parcourons l’Italie heureuse et insouciante des années ’60 en compagnie de Bruno Cortana (Gassman), quarantenaire désinhibé, au volant de sa décapotable… Partout sur sa route, tantôt burlesque, tantôt réaliste, et avec une cohérence que seule l’époque a pu produire, il croise, face à sa drôlerie, l’hypocrisie des gens bien. Un voyage lucide, comique et glaçant à la fois.

Touki Bouki

de Djibril Diop Mambéty / Sénégale / 1973 / 85′
Dimanche 18 octobre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #07
Portes: 20h – Projection: 20h30
Prix libre (5€ conseillé)

Deux étudiants chevauchent, à travers les rues de Dakar, une moto surmontée d’un crâne de buffle. Ils essayent par tous les moyens de rassembler l’argent nécessaire pour prendre le bateau et quitter leur pays natal pour une vie meilleure.

!!! On a trouvé la copie pellicule 35mm !!!
Mais tout ça coûte des sous, initialement annoncé à 1 euro on vous propose une entrée à prix libre et un prix conseillé de 5 euros pour ceux qui savent se le payer.

Electra Glide in Blue

de James William Guercio / USA / 1973 / 105′
Dimanche 11 octobre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #06
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

John Wintergreen, de la brigade routière de l’Arizona, rêve d’intégrer la brigade criminelle. Policier zélé complexé par sa taille, il voit son rêve exaucé lorsqu’on on lui confie une enquête sur le meurtre d’un vieillard. Film de flic en mode pseudo western servi par une photographie envoûtante et un travail approfondi sur le son, Electra Glide in Blue propose un portrait tout en complexité des États-Unis post-sixties.

Route One

de Robert Kramer / USA / 1989 / 255′
Dimanche 04 octobre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #05
Portes: 17h30 – Projection: 18h00
PAF: 1,00€

Depuis le début de l’ère automobile, la route numéro 1 longe la côte atlantique des États – Unis de la frontière canadienne, jusqu’au fond de la Floride. Aujourd’hui, un tiers de la population américaine vit le long de cette ancienne voie routière. Parcourir cette fine bande de macadam que les immenses auto-routes ont reléguée au second plan, c’est s’offrir un voyage en plein cœur de l’Amérique. Robert Kramer, cinéaste-voyageur, de retour au pays après 10 ans d’exil, l’a descendue du nord au sud, caméra à la main. Le documentariste prend avec lui un compagnon de route, le Doc, personnage fictif issu de son précédent film (Doc’s Kingdom). Ensemble ils décident de parcourir les 5.000 km de bitume, retraçant par cette route l’histoire du pays. Rarement un cinéaste n’a offert un carnet de voyage aussi riche en portraits hétéroclites : une communauté protestante d’extrême droite, une famille militant contre l’apartheid, une unité d’infanterie, des exilés salvadoriens, une jeune délinquante, un conseiller municipal noir… À travers ces rencontres c’est un peu l’envers du rêve américain qui se dessine, l’image d’une Amérique marginale : un portrait étrangement prophétique d’une société en décomposition.

Hot Dog à l’entracte ! (2 €/p)
Réservez ici, selon votre appétit : contact@cercledulaveu.info.

Alice dans les villes

de Wim Wenders / Allemagne / 1974 / 110′
Dimanche 27 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #04
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Un jeune journaliste allemand est bloqué dans un aéroport aux États-Unis à cause d’une grève. Une femme, dans la même situation, lui confie sa fille de 9 ans. Elle doit les rejoindre à Amsterdam mais, le jour venu, elle ne se pointe pas au rendez-vous. Commence alors une longue errance à travers les paysages industriels de la Ruhr, à la recherche des grands-parents d’Alice au fil de laquelle se tisse un lien erratique entre l’impertinente fillette et l’homme mélancolique. Le propos s’énonce avec délicatesse, sans jamais forcer le trait. La simplicité et le rythme du scénario, la légèreté du ton et la beauté de l’image laissent à l’esprit du spectateur la liberté d’errer aussi…

Boule de Suif

de Christian-Jaque / France / 1945 / 103′
Dimanche 20 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #03
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Durant la guerre franco-prussienne, un groupe de dix personnes fuit Rouen en diligence. À bord, des bourgeois, des nobles, des commerçants, des religieuses et une prostituée patriote au grand cœur surnommée Boule de Suif. Le film est une adaptation (avec Mademoiselle Fifi) de deux nouvelles de Maupassant. Christian-Jaque signe ici un film très patriotique, réalisé à la Libération de la France et qui est loin d’être détaché du contexte.

El Viaje

de Fernando Solanas / Argnetine / 1992 / 140′
Dimanche 13 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #02
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Martin, 17 ans, vit avec sa mère et son père adoptif au fin fond de la Patagonie. L’absence de perspectives le plonge dans le désespoir. Un beau jour, il enfourche sa bicyclette et part à la recherche de son père. Son voyage nous fait parcourir toute l’Amérique latine à travers la richesse de ses mythes et de son histoire, des Indiens du Brésil aux Aztèques du Mexique. Il nous confronte aussi aux situations actuelles, catastrophiques sur le plan social et écologique.

La rivière rouge

de Howard Hawks / USA / 1948 /  125′
Dimanche 6 septembre 2020
Cinéclub – Cycle « La route » #01
Portes: 20h – Projection: 20h30
PAF: 1,00€

Neuf mille têtes de bétail et deux mille kilomètres de piste : pour vendre son cheptel, c’est une transhumance jamais vue qu’entreprend Tom Dunson à travers un Sud ruiné par la guerre civile et parcouru d’Indiens hostiles. Le danger est partout dans ce vigoureux western, mais c’est avant tout entre le meneur et ses hommes que menace l’orage, dans les interstices électriques qui séparent la détermination de l’obstination, l’autorité de la tyrannie.