Par-delà COVID-19 #2

Après la surprise, la tétanie et la marée d’informations, vient la colère.  Si les temps sont flous, une chose semble claire :  Il est un monde dont on ne veut plus.  L’usine à virus, la chaîne de destruction massive, l’usine à exclusion, l’usine à pognon.   Si les temps sont déjà durs et angoissants pour beaucoup c’est pourtant après le confinement que la bataille va faire rage. Fort de cette expérience “techno-cocoon” une nouvelle poussée néolibérale se prépare, avec encore moins d’argent dans les tiroirs de l’état.  Il va falloir jouer des coudes, de l’huile de coude et hausser la voix pour que naissent d’autres formes de vies et d’autres formes de production de bien-être.  

Pour apporter un peu de distance au flot hystérique d’informations quotidiennes et à la foire aux chiffres journalière, nous vous proposons de lier un article de l’hitorien et sociologue médiéviste Jérôme Baschet  “Qu’est-ce qu’il nous arrive ? “

Mais aussi un texte récapitulatif de ces dernières semaines de crise telle que vécue depuis Bruxelles, “Petit traité de confinement à l’usage des réfractaires (de Belgique et d’ailleurs)” écrit  par Gwenaël Brees (Co-fondateur du Cinéma Nova)

Par ailleurs force est de constater que les violences policières (à liège comme à Bruxelles) et la délation ambiante légitimées par des médias moralisateurs et des gouvernances punitives font surface. Voilà un autre virus contre lequel il faut urgemment se prémunir.  

Si certains veulent mettre une de nos affiches à leur fenêtre contactez-nous par mail. On livre à vélo, jusqu’à épuisement des stocks.  

Au plaisir de vous revoir, en chaire et en os.

L’équipe du Cercle  

Concrêt et Petites initiatives:   

Collecte de vivres pour 70 familles, organisée par l’asbl Quai des anfants. Tous les mardis soir, un point de collecte de dons alimentaires se tient dans le quartier du Laveu au 145 rue Comhaire. Vous pouvez y déposer vos colis du lundi au mardi avant 17h00. Besoins principaux : produits frais. Pour plus d’information ou l’organisation d’autres points de collecte contactez Eva via le FB de l’association ou par tphn 049 92 31735  

Une pétition contre la destruction d’un site archéologique.  Cette décision politique semble poussée des ailes par l’injonction productiviste de nos parlementaires: une anecdote pour certains, signes révélateurs (pour ne pas dire prémonitoires) pour d’autres.